Mon Ancien Site (av 2009)

21/09/2004

Cà, c'est fait!

posté à 10h35

Après un bon départ natation je me retrouve rapidement 3ème. Dès la première bouée, située à
200m, le peloton est déjà étiré.
Après les 2 tours, un petit groupe de 11 se détache légèrement avec 18 secondes d'avance. S POULAT, ainsi que 2 Espagnol, 1 Russe et moi-même tentons immédiatement d'animer ce groupe.
Les premiers relais sont un peu hésitants, mais la bosse (à faire 8 fois) montée sur un bon rythme nous annonce, au bout de 2 tours avec 30" sur le gros peloton de chasse. La motivation semble toucher de plus en plus notre échappée, malgré encore quelques "tire-au-flanc" qui créent quelques tensions inutiles (pour ne pas citer de nom, il y en a 2 sur le podium, sans me compter biensûr...). La balle est tirée, et le projectile que nous formons est bien décidé à ralier le parc à vélo avec le maximum d'avance. A chaque passage au milieu de celui-ci (idem à la configuration du parcours des JO) le public est nombreux et chaleureux. Ca y est le dernier tour se termine, 1'02 d'avance, c'est maigre mais toujours bon à prendre, surtout sur une coupe du monde. Les poursuivants comptaient de nombreuses grosses pointures tel que Cédric Fleureton, Gaag, Henning, Don, Lanos, Gemmel, etc...
Bref, pas une seconde à perdre, je sors 2ème puis me retrouve rapidement en tête. Je ne l'ai pas laché pendant 10km d'ailleurs, sans jamais me retourner. Seul les soufflements de buffle dans mon oreille, qui se faisaient de moins en moins forts et nombreux, m'indiquaient l'état et le nombre de coureurs dans ce groupe. Les miens par contre, commençaient à se faire entendre d'une manière maitrisée mais qui s'impatientait tout de même d'entammer la dernière ligne droite.
Je me retrouve donc finalement seul au 6ème km après avoir accéléré au train, sans à coup (il reste alors un peu moins de 2 tours sur 4). Les jambes deviennent lourdes, il fait chaud, les écarts avec mes potes buffles de derrière, Hayes, Polikarpenko, et Gomez se stabilisent. Il reste encore un tour, je sens que je suis dans un bon jour, que je peux gagner, et que ce n'est pas le moment de baisser les bras malgré les courbatures qui s'intensifient de plus en plus d'un seul coup. A la moitié du dernier tour je croise les 2 autres futurs médaillés avec toujours quelques secondes d'écart. Il reste 1km environ, j'aperçois maintenant l'arche de l'arrivée, dernier virage à droite à 90°, un petit coup d'oeil derrière histoire de ne pas se faire surprendre, c'est bon la voie est libre pour faire le show et remercier tous ces fervants supporters. Aller encore 1m, et voila, çà y est, premier podium, une victoire en coupe du monde, je n'en reviens pas. Moi qui hésitait vraiment à venir après tous ces enchainements de course accumulés.
C'est merveilleux, quelle saison, la boucle est bouclée. La marseillaise raisonne toujours dans ma tête, le goût du champagne me picotte encore le fond du palais. Aller, maintenant il faut savoir s'arrêter, que de bon souvenir pour 2004, encore merci à tous pour votre soutien. Je vais profiter à présent d'un peu de repos pour réaliser, partager, et analyser tous ça.

Prochaine étape la coupe de france des clubs, ainsi que La réunion, mais... just for fun! Bye, Fred.

 


Autre news:
05/12/2010 : Nouveau Site: fredbelaubre.com
08/11/2010 : Bilan - Régénération
16/09/2010 : See you in La Baule!
08/09/2010 : Suite de la saison...
23/06/2010 : CHAMPION DE FRANCE + suite de la saison
02/06/2010 : Last Weekend(s)
11/04/2010 : 18th in Sydney
06/04/2010 : L'entrée en lice
28/02/2010 : Plus vitTe-L !!!
30/01/2010 : Lanzarote Stage Equipe de France


» Consulter les archives

RSS