Mon Ancien Site (av 2009)

12/07/2004

"rien ne sert de partir à point,.. il faut courir!" ;)

posté à 06h33

Bonjour à tous, c’est le corps refroidi et le cœur chaud que je vous écris aujourd’hui.
En effet le temps n’évolue pas réellement depuis quelques jours. On va se cailler à 2000m d’altitude. Je pars dès mardi pour l’Alpes d’Huez en stage avec P Dréano, ainsi que tout son groupe d’entraînement composé de Carl Blasco, Olivier Marceau, Stéphane Valenti, Cyril Neuveu et Gilles Reboul. Et oui, que du beau monde, pour des objectifs divers et variés mais tout autant relevés et dignes de ce nom (Cht d’Europe de Duathlon, Hawaï, Embrun, Jeux Olympique). Que des athlètes avec un esprit noble, une mentalité généreuse malgré l’entraînement individuel du triathlon, et une motivation énorme qui fera de ce stage un réel bonheur. Enfin, bonheur mais un peu dans la douleur quand même !
Les championnats de France sont l’explication de ce « cœur chaud » du début de ce récit. A Charleville Mézières cette semaine, les nuages se sont vidés sans arrêt jusqu’au samedi. Heureusement une petit éclairci permit à toutes les courses de la journée de se dérouler au sec. Néanmoins le froid a persisté, avec en plus une natation sans combi dans une eau qui devait être à la limite de la limite de la température réglementaire. Echauffement à sec de rigueur !
Ensuite un départ moyen mais qui me permet de me placer tout de suite à la fin d’un petit groupe de 5 bons nageurs. L’écart se fait d’ailleurs petit à petit, en laissant un autre petit groupe à plus de 30’’. Je sors 2ème de l’eau, et du parc à vélo après le change. Tout le monde tremble plus ou moins sur les premiers km de plat qui précèdent la bosse. Cette première montée à bloc sera d’ailleurs fatale à 2 triatlhètes de cette échappée. Le sang commence à repasser dans mes veines, mais l’effort « à froid » de cette première ascension du parcours (4 tours dont une bosse de 2km plutôt raide) laisse de grosse séquelle musculaire. Ces dernières se liant rapidement aux courbatures des entraînements intensifs de ces derniers mois me font sauter, à mon tour de cette échappée, lors de la bosse du 2ème tour. 10km plutard, dans cette même bosse, mais avec un tour de plus, une formation de 10 avions de chasse me rejoint. Je roulerai avec eu pendant les 15 derniers km. Transition calme mais assez rapide, puis départ à pied tout aussi calculé et récupérateur, en fonction des efforts fournis en vélo et de la difficulté du parcours course à pied qu’il reste à accomplir. Au 5km, on m’annonce avec encore 30 » de retard, la gestion laisse place à la rage d’aller chercher cette première place. Le publique me porte et je n’ai plus rien à perdre… c’est parti ! Je me rapproche doucement, il reste 2,5km (un tour) et je vois la victoire devant moi dans une tenue rouge qui commence à faiblir. 18 sec, 15, 12, 6, 3, 2, 1, contact !!! Un petit geste amical, et je passe en essayant de maintenir le rythme. Quelle course à pied de folie après avoir tant souffert en vélo, je n’en reviens pas moi-même. Quel suspens ! Ce fut une course autant excitante qu’exaltante.
Cela prouve que le chemin que j’arpente en compagnie de mon entraîneur à St Raphaël est le bon. C’est très encourageant, et motivant de savoir que tous ces efforts longs et intenses sont payants. Je ne vais pas m’éloigner de ce chemin de si tôt. Il n’y plus qu’un moi et demi, avant le grand saut. Je tiens à dire un sincère merci à tout ce publique déchaîné. Malgré le relief, je me suis senti pousser des ailes… je vais essayer de ne pas les cramer avant les Jeux. Encore un franc merci à tous, et à très bientôt.

 


Autre news:
05/12/2010 : Nouveau Site: fredbelaubre.com
08/11/2010 : Bilan - Régénération
16/09/2010 : See you in La Baule!
08/09/2010 : Suite de la saison...
23/06/2010 : CHAMPION DE FRANCE + suite de la saison
02/06/2010 : Last Weekend(s)
11/04/2010 : 18th in Sydney
06/04/2010 : L'entrée en lice
28/02/2010 : Plus vitTe-L !!!
30/01/2010 : Lanzarote Stage Equipe de France


» Consulter les archives

RSS