Mon Ancien Site (av 2009)

23/10/2005

Le vent l'emportera...qd Wilma rime avec cata

posté à 15h25

En effet, certaines personnes croient que la saison est finie, et que les vacances permettent aux triathlètes en ce moment de se "la couler douce", au chaud, au fond canapé. Et bien non! Cela fait maintenant plusieurs semaines que le froid et la pluie nous assaillent du matin au soir. Ne laissant que peux de répit à notre motivation déclinante, et à notre physique à bout de force.
A ce propos, j'ai 2 amies à vous présenter. Je pense à eux du matin au soir depuis de nombreuses semaines. L'une comme l'autre rythment ma motivation "Octobrienne", c'est un peu pour l'une d'entre elles justement que je n'y suis pas, au fond du canapé.
Je connais la première depuis 3 ans déjà:
"Cancun", 30 octobre, objectif 3 étoiles, dernière course de l'année.
Elle est plutôt agréable à vivre, toujours heureuse, colorée, et de bonne humeur quoi qu'il arrive.. Enfin presque.
La deuxième est une toute nouvelle rencontre, dont je me serais vraiment bien passé:
"Wilma", 280 km/h, le plus féroce et violent ouragan de tous les temps, ravageant tout sur son passage.
Problème, Wilma est jalouse comme pas permis. Scène de ménage, elle envoie tout voler à droite à gauche, je n'ose même plus la regarder droit dans... son oeil.
Résultat, Cancun fait la gueule. Je lui avais pourtant préparé, avec énergie et passion, un dernier cadeau de fin de saison. Malgré la fatigue, je suis allé chercher ce qu’il y avait de mieux pour elle au fond de mon cœur (200 de pulls en course à pied sur la piste), ne laissant rien au hasard, délaissant mes amis, et optimisant mon temps pour que tout soit parfait...
Aujourd'hui, 23 octobre, c'est l'âme en peine que je constate les dégâts. Cancun, mon objectif, mon but, ma cible, ma raison de... courir, nager, rouler, faire la sieste et manger des carottes à la place des frites, oui toi, tu n'es plus là. Je me sens comme orphelin, mes barres énergétiques n'ont plus le même goût, les faux-plats du bord de mer me paraissent des cols "première catégorie", l'eau de la piscine devient froide, et les sentiers du massif de l'Esterel, si beau hier, me semble bien fade aujourd'hui. Que dois-je faire, offrir ce modeste mais engagé cadeaux à quelqu'un d'autre pour t'oublier. Mais je n'ai plus aucune adresse à ma liste de courses. Et puis, je ne pourrais jamais effacer ton soleil, ton publique, ton eau transparente, ton sable blanc, tes cocktails sur la plage, et surtout... surtout... toutes ces heures que j'ai passé à préparer ce cadeau d'arrache pied!!! Alors que j'aurais pu sortir ou me reposer tranquillement bien au chaud, comme la plupart des triathlètes qui sont en coupure!!!!!!!!! Là, j'en ai gros sur la patate!!! :''''-(
Wilma, c'est même plus la peine qu'elle me parle, d'ailleurs j'ai effacé son numéro de mon répertoire téléphonique! Na!
Bon, il reste peut être une dernière conquête à se mettre sous la dent avant mon "célibat sportif" hivernale, histoire de ne pas s'être préparer pour "rien". Si quelqu'un à une idée... Et ne pensez même pas à New Plymouth (la dernière ITU CUP de l'année)... Elle est inaccessible! ;-) (en terme de date)
A+, snif, Fred
PS : évidemment une grande pensée pour les plus touchés par cette réelle catastrophe, les habitants des villes détruites…

 


Autre news:
05/12/2010 : Nouveau Site: fredbelaubre.com
08/11/2010 : Bilan - Régénération
16/09/2010 : See you in La Baule!
08/09/2010 : Suite de la saison...
23/06/2010 : CHAMPION DE FRANCE + suite de la saison
02/06/2010 : Last Weekend(s)
11/04/2010 : 18th in Sydney
06/04/2010 : L'entrée en lice
28/02/2010 : Plus vitTe-L !!!
30/01/2010 : Lanzarote Stage Equipe de France


» Consulter les archives

RSS